samedi 18 mai 2013

Ceux qui ne sont pas tombés dans le piège à bagnards

"Tous les chômeurs disposent en tout cas d'une chose inestimable : du temps. Voilà qui pourrait constituer une chance historique, la possibilité de mener une vie pleine de sens, de joie et de raison. On peut définir notre but comme une reconquête du temps. Nous sommes donc tout sauf inactifs, alors que la soi-disant "population active" ne peut qu'obéir passivement au destin et aux ordres de ses supérieurs hiérarchiques. Et c'est bien parce que nous sommes actifs que n'avons pas le temps de travailler." Manifeste des chômeurs... [Lire la suite]
Posté par jeromino à 03:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 17 mai 2013

La religion de l'argent

Comment expliquer à tous ces faux antifas, à toutes ces fausses rebelles type Femen, qui passent leur temps à vitupérer contre l'Eglise catholique, que s'il existe une religion qui doit concentrer tous nos blasphèmes, c'est la religion de l'Argent ? Comment leur expliquer que l'Argent est une puissance qui nous fait autrement plus de mal que la dérisoire Eglise catholique, une puissance qui modèle et brise nos vies avec une férocité jamais atteinte par l'Eglise catholique dans toute son histoire ? Comment leur expliquer que s'il y a... [Lire la suite]
Posté par jeromino à 03:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 15 mai 2013

Ne pas être pratique

Être pratique (...) Dans la langue du Bourgeois, langue très spéciale qu’il faut avoir peur de ne pas admirer assez, être pratique signifie un ensemble de qualités morales, un état d’âme. On dit d’un homme qu’il est pratique comme on dirait qu’il est vertueux et même avec une nuance de dédain pour la vertu. Au fond l’homme pratique est le véritable demi-dieu bourgeois, le remplaçant moderne du Saint des légendes. La plupart des statues contemporaines ont été dressées à des hommes pratiques par d’autres hommes pratiques très avisés... [Lire la suite]
Posté par jeromino à 03:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 7 mai 2013

Inutilité de l'utile, utilité de l'inutile

"Regardez les gens courir affairés, dans les rues. Ils ne regardent ni à droite, ni à gauche, l'air préoccupé, les yeux fixés à terre, comme des chiens. Ils foncent tout droit, mais toujours sans regarder devant eux, car il font le trajet, connu à l'avance, machinalement. Dans toutes les grandes villes du monde c'est pareil. L'homme moderne, universel, c'est l'homme pressé, il n'a pas le temps, il est prisonnier de la nécessité, il ne comprend pas qu'une chose puisse ne pas être utile; il ne comprend pas non plus que, dans le... [Lire la suite]
Posté par jeromino à 05:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 4 mai 2013

Nous vaincrons parce que nous sommes les plus faibles

Vaincre est pour ainsi dire le privilège du faible. Les forts ne peuvent pas vaincre précisément parce qu'ils ont déjà gagné du simple fait d'exister. Leur victoire à eux est innée. Elle constitue la genèse du monde, l'immonde bâtisse des temps premiers. Les forts ont été les premiers à revendiquer la souveraineté sur les terres habitables. Dès lors leur pouvoir n'entend souffrir d'aucune contestation : à ce titre elle est l'intolérable même, la première chose au monde que toute conscience humaine doit contester et abattre. La... [Lire la suite]
Posté par jeromino à 05:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,